Le TREC


Techniques de Randonnée Équestre de Compétition

Le TREC est une discipline qui favorise et renforce la complicité du couple cavalier/cheval. Officialisée depuis les années 80 par la FFE, cette compétition permet aux cavaliers de pleine nature et autres randonneurs de tous crins de comparer et mesurer leurs techniques en équitation d’extérieur. Si le TREC reste un concours, il se pratique généralement dans une bonne ambiance; les moments agréables prenant le pas sur la compétition et permettant d’améliorer son niveau d’équitation sans réelle rivalité.

Le TREC peut se pratiquer à tout niveau et à tout âge, avec n’importe quelle monture ayant un livret d’identification SIRE. Il y a des TREC montés et des TREC attelés, auxquels on peut participer en individuel ou en équipe. Cette compétition comprend 4 épreuves.

 

La présentation du couple:

Le jury examinera le couple au départ ainsi que le matériel. Le cavalier devra présenter les papiers de son cheval ainsi que sa carte d’identité et sa licence FFE, une trousse de pharmacie humaine et une équine, une trousse de maréchalerie, un gilet de signalisation, une lampe torche. Le tout devra être réparti dans des sacoches ou des fontes en bon état. Le jury examinera également l’état général du cheval et du matériel et il estimera si la selle et l’embouchure sont adaptées à la monture et au cavalier.

 

Le parcours d’orientation et de régularité (POR):

Cette épreuve assez délicate obligera le cavalier à recopier parfaitement le tracé dans la salle des cartes avant de partir avec son cheval pour un parcours de plusieurs kilomètres. Il devra respecter exactement l’itinéraire car de nombreux points de contrôle l’attendent en chemin. Il lui faudra également respecter la régularité des allures, indiquée sous forme de panneaux présents au départ puis à chaque point de contrôle, indiquant la vitesse demandée en km/h. A l’arrivée, la feuille de route du couple sera contrôlée et notée en fonction du respect de l’itinéraire et de la vitesse du parcours par rapport au temps idéal.

 

La maîtrise des allures:

Elle permet de juger des qualités obligatoires pour un bon cheval d’extérieur. Dans un couloir de 100m de long sur 1.5m de large, droit et sur terrain plat, le cavalier devra effectuer avec sa monture le pas le plus rapide dans un sens puis le galop le plus lent dans l’autre.

 

Le parcours en terrain varié (PTV):

Cette épreuve comprend 12 à 18 difficultés choisies dans la liste officielle et se rapprochant des difficultés naturelles rencontrées en randonnée. On peut trouver des obstacles (tronc, haie, contre-bas, etc…) et des difficultés type branches basses, passerelle, gué, barrière, slalom, maniabilité, reculer, etc… Ces difficultés doivent être franchies à pied avec le cheval en main ou à cheval. Pour obtenir tous les points il faudra respecter l’allure et la spécificité de chaque difficulté.