Les galops


Les galops de pleine nature

 

Dans le cadre de l’équitation d’extérieur, nous enseignons à ceux qui le souhaitent les galops de pleine nature.

Les galops sont des degrés officiels, au nombre de 9, créés par la FFE (Fédération Française d’Equitation), pour permettre un enseignement cohérent et commun à tous les cavaliers, leur permettant de passer ces diplômes pour structurer leur évolution, tant à cheval que dans la pratique des soins et les connaissances théoriques.

Les galops classiques existent depuis 1996; pédagogie de base de l’enseignement de l’équitation en France, ils sont adaptés aujourd’hui à de nombreuses disciplines. En 2000, les 7 galops de pleine nature sont officialisés; ils deviennent un formidable outil pédagogique pour tous les cavaliers adeptes de l’équitation d’extérieur, pour les enseignants et pour les cavaliers de TREC (Techniques de Randonnée Équestre de Compétition). Ils comprennent 5 parties distinctes.

La pratique à cheval:

Si l’instruction de base de la pratique à cheval reste la même qu’en classique, l’application est très différente; ici pas de dressage ou de saut d’obstacle dans une carrière mais un parcours à effectuer en extérieur et représentant uniquement des difficultés pouvant être rencontrées au cours d’une randonnée.

Cela peut être des difficultés avec le cheval tenu en main, comme le franchissement d’un tronc ou le reculer dans un couloir de barres au sol; des difficultés de direction comme le slalom ou le double U de la maniabilité; des difficultés de terrain comme le passage sous les branches basses ou la passerelle; ou encore des difficultés sautantes comme une haie ou un contre-haut. Leur difficulté varie en fonction du niveau et devient un vrai défi technique pour les galops 5, 6 et 7.

Les soins:

C’est tout ce qui concerne la pratique autour du cheval; de savoir l’attacher et le brosser correctement pour les galops 1 jusqu’à le toiletter et l’embarquer dans un van pour les galops 7. Cette partie est commune à quasiment tous les types de galops.

Les connaissances théoriques:

Elles comptent tout ce qu’il faut savoir sur les chevaux et le monde du cheval en général, comme le nom des parties du corps de notre destrier, ceux de la selle et du filet ou encore l’entretien du matériel, le mécanisme des allures du cheval ou les différents types d’alimentation. Ce savoir, commun à tous les pratiquants de l’équitation, s’agrémente dans notre cas d’une partie matelotage (art des nœuds).

La topographie – orientation:

Partie spécifique aux galops de pleine nature, elle permettra au cavalier d’apprendre à lire une carte IGN, à utiliser une boussole et à se repérer en extérieur jusqu’à pouvoir suivre sans se tromper et dans un environnement inconnu un itinéraire tracé sur une carte et comprenant des difficultés techniques.

La connaissance du milieu:

Indispensable à tout cavalier de pleine nature pour appréhender son environnement, ce savoir permettra une meilleure connaissance de la faune et de la flore de la région, des cultures, de la pollution, des écosystèmes, etc…